Voir la version en ligne
 
 
[
 
 
Newsletter Energie n°12 - mars 2018
 
 
 
# Appel à projets BFC Chaleur perdue
 
Eaux de refroidissement, condensats, fumées, air chaud, buées ou vapeur de procédé... sont autant de sources de chaleur jusque-là perdue, dite aussi " fatale ", qu'il est possible de récupérer afin de réduire la facture énergétique. L’étude de gisements de l’ADEME-CEREN établit à près de 2 000 GWh les potentiels de valorisation en Bourgogne-Franche-Comté.
L’ADEME Bourgogne-Franche-Comté lance un appel à projets pour vous soutenir dans vos projets de récupération et de valorisation de chaleur fatale.
Les réponses sont attendues pour le 29 juin 2018 (deuxième session).
Les dossiers devront parvenir à Mme Florence MORIN ([email protected] - Tél. direct 03.81.25.50.10).
 
 
# Evolution à la hausse des taxes sur l’énergie
 
« L’article 16 de la loi de finance 2018 prévoit l’évolution des taxes sur les différentes énergies jusqu’en 2022. La très forte augmentation de ces taxes pour les combustibles fossiles doit amener votre entreprise à s’interroger sur sa stratégie vis-à-vis de l’énergie. Pour ce faire un diagnostic ou une études de faisabilité peut s’avérer très utiles. Ces études peuvent être financées en partie par l’ADEME.
Vos conseillers environnement en CCI sont à votre disposition (coordonnées ci-dessous).
 
 
# Alerte arnaque – Batteries de condensateurs
 
Les appels téléphoniques ou mails de personnes se faisant passer pour les services de l’Etat ou pour un opérateur type EDF, Engie, CRE… au prétexte de vous aider à réaliser des économies d’énergie, sont en recrudescence ; notamment des démarches commerciales frauduleuses concernant l’installation de batteries de condensateur. En cas de doute, contactez sans tarder le conseiller énergie de votre CCI.
 
 
 
PRO-SMEn, une aide financière pour mettre en place la norme        ISO 50001 !

PRO-SMEn encourage et soutient financièrement la mise en œuvre de Systèmes de management de l’énergie (norme ISO 50001) dans les entreprises notamment.
L'aide, plafonnée à 40.000 € HT, est égale à 20% des dépenses énergétiques annuelles des sites certifiés. Les entreprises intéressées peuvent déposer leur candidature à partir de fin avril 2018.
Les modalités d'attribution et la marche à suivre pour bénéficier de l'Aide sont disponibles sur ce lien
Ce programme PRO-SMEn s'inscrit dans le cadre du dispositif des certificats d'économie d'énergie (CEE). Il est coordonné et géré par l’Association Technique Energie Environnement, ATEE.
 
 
 
Atelier Innov'Arc - Mix énergétique : industriels, votre défi collectif
 
Le 14 juin, en marge du Rendez-Vous des Acteurs de l'Énergie 2018, qui a déjà accueilli près de 1500 industriels et experts depuis 2010 (plus de 4250 RDV B2B organisés), l'équipe InnovARC vous propose d'organiser un atelier de 3 heures, autour de votre projet, pour lequel seront mobilisés tous les profils répondant à vos besoins (partenaires industriels et/ou institutionnels potentiels, experts marché, chercheurs, etc.)
En savoir plus
 
 
 
Guide du Cetim sur la maîtrise de l’énergie dans les industries mécaniques
 
Ce guide, réalisé par le Cetim et l’Ademe, retrace ainsi les contextes réglementaire et normatif, les différents postes de consommation dans une entreprise mécanicienne et développe les méthodes d’économies d’énergies sur les procédés mécaniciens les plus courants. Un panorama complété d’un exposé de bonnes pratiques à mettre en œuvre.
Disponible gratuitement aux entreprises adhérentes du Cetim, ou en commande sur ce lien.
 
 
 
Bilan 2017 des audits énergétiques dans les grandes entreprises.

Depuis le 5 décembre 2015, les grandes entreprises sont obligées de réaliser un audit énergétique couvrant plus de 80 % de la facture énergétique de l’entreprise (65 % pour ceux réalisés avant le 5 décembre 2015).

L’Ademe a exploité dans ce document les données issues des audits énergétiques réalisées par près de 5 000 grandes entreprises, dont des informations sur les préconisations les plus récurrentes par dossier, celles à faible coût, …
 
 
 
Livret de climatisation
 
La tenue d'un livret de climatisation devient obligatoire à compter du 1er juillet 2018 pour les systèmes de climatisation et les pompes à chaleur réversibles dont la puissance frigorifique nominale est supérieure à 12 kilowatts (décret du 22 février 2018). Ce dossier regroupe les données relatives au système de climatisation, à l’usage qui en est fait, et aux besoins de régulation du climat intérieur auxquels il répond.
Une inspection conjointe à l’évaluation du rendement du système de climatisation et à l’évaluation de son dimensionnement par rapport aux besoins de régulation doit être réalisée par une entreprise vérificatrice. La fréquence et les modalités des inspections périodiques évoluent selon que le site est couvert par un système de management de l’énergie certifié conforme à la norme ISO 50001 ou non.
Génie Climatique Magazine
 
 
Fiche ADEME travaux d'isolation thermique

Lors de travaux de rénovation des bâtiments (ravalement de façade construite en matériaux industriels, rénovation de toiture, aménagement de pièces pour les rendre habitables), il peut être obligatoire, depuis le 1er janvier 2017, de coupler les travaux prévus avec des travaux d’isolation thermique. Cette fiche détaille les conditions de cette obligation et ses exceptions.
Accéder à la fiche
 
 
Climatisation du futur" : Refroidir sans réchauffer la planète

L'installation de systèmes de climatisation ne cesse d'augmenter. Poussé par une demande croissante de confort et une offre commerciale qui s'est largement développée, le secteur tertiaire (bureaux, établissements de santé, commerces, hôtels...) est de plus en plus équipé. Le secteur résidentiel suit également cette tendance, quoiqu'à un rythme moindre. Ces équipements contribuent au réchauffement climatique.
Faire émerger des solutions de climatisation économes en énergie et respectueuses de l'environnement et des contraintes réglementaires est ainsi un fort enjeu. Des solutions techniques existent, comme en témoignent les travaux de recherche décrits dans cette Lettre Recherche.
Il s'agit maintenant de multiplier les actions de démonstration pour dépasser le stade de l'expérimentation et parvenir à des modèles d'affaires pertinents.
 
 
 
 
L’Appel à manifestation d’intérêt Eco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté 2018 est lancé par l’ADEME Bourgogne Franche-Comté, la Région Bourgogne-Franche-Comté et Bpifrance.

L’enjeu de cet AMI est de détecter les ambitions en éco-innovation des entreprises de la région et de les accompagner dans cette mutation. L’Agence Economique Régionale (AER BFC), opérateur de cet AMI, mettra son expertise à disposition des entreprises et des projets.
Deux sessions sont proposées pour déposer vos projets :
29 juin 2018
12 octobre 2018
.
 
 
3ème édition des Trophées ECO-INNOVEZ
Participez et remportez une vidéo de promotion de votre projet !
Ce concours régional récompense les projets des entreprises et laboratoires de R&D ayant développé une solution éco-innovante : un produit, un service, un procédé présentant une efficacité environnementale accrue préventive ou curative. Les lauréats bénéficieront d’un soutien à la promotion de leur projet.
Une occasion de valoriser votre image et de faire savoir à votre environnement que vous éco-innovez !
Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 1er juin 2018.
Ce concours est organisé par l’ADEME, la Région de Bourgogne Franche-Comté et l’Agence Economique Régionale.
 
 
 
Appel à projets Industrie éco-efficiente

L’AAP a pour objectif de promouvoir des filières industrielles éco-efficientes qui mettent en œuvre des technologies et organisations innovantes, génératrices d’activité économique pérenne et réduisant leur empreinte environnementale.
Il s’inscrit dans la nouvelle impulsion pour le Conseil National de l’Industrie. Ainsi, dans un objectif de compétitivité et de développement économique les projets attendus devront répondre à au moins l’un des trois axes suivants :
Axe 1 : Maîtriser la consommation énergétique de façon à diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la production de biens et de services
Axe 2 : Optimiser l’intensité matière et eau de la production de biens et de services
Axe 3 : Réduire l’impact sur les milieux
Les projets attendus sont des projets de démonstration, dits « expérimentation » ou « démonstrateurs », pouvant aller jusqu’à des mises en œuvre à l’échelle 1 à fort impact économique et environnemental.
L’appel à projets est ouvert depuis le 9 février 2018 et se clôture le 16 septembre 2019.
.
 
 
Le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) permet d’obtenir des « primes énergie » lors de la réalisation de travaux d’économie d’énergie. Le montant actuel de rachat du kWh Cumac est actuellement élevé (coût moyen pondérés 0.43 cts €, en février 2018 - www.emmy.fr ). Deux entreprises nous font part de leur retour d’expériences
 
 
 
 
 
 
 
C&K Components – Récupération de chaleur sur des groupes froid

« Dans le cadre de sa démarche de performance énergétique en lien avec la certification ISO 50001, l’entreprise C&K Components de Dole, spécialisée dans la conception et fabrication de micro-interrupteurs électriques, a réalisé des travaux d’économie d’énergie. Elle a investi dans deux groupes froids avec récupération de chaleur et variation de vitesse. Le gain énergétique lié à cet investissement est estimé à 92 000 000 kWhcumac. La valorisation actuelle des CEE a permis de financer les travaux à hauteur de 77% de l’investissement. Un autre projet d’investissement sur une presse à injecter toute électrique a obtenu lui aussi une aide à hauteur de 15%»
 
 
 
Vetoquinol – Calorifugeage de canalisations industrielles
 
Vétoquinol : laboratoire pharmaceutique vétérinaire implanté à Lure (Haute-Saône), est certifié ISO 50001 depuis décembre 2015. Le calorifugeage de son vaste réseau vapeur était inscrit à son plan d’action 2017. L’investissement de 36 k€ réalisé au second semestre 2017 a été intégralement remboursé grâce au dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE)
relatif à la fiche d’opération standardisée « Matelas pour l'isolation de points singuliers » - IND-UT-121
 
 
 
Passez au solaire thermique : l’ADEME peut financer votre installation et vous aider à réduire vos factures d’eau chaude
Dans le cadre du Fonds Chaleur, l’ADEME lance un appel à projets national «Grandes Installations Solaires Thermiques». Cet appel à projets s’adresse aux maîtres d’ouvrage publics et privés dans les secteurs de l’habitat, de l’industrie, de l’agro-alimentaire et du tertiaire. L’appel à projets vise à financer les installations solaires :
de production d’eau chaude sanitaire et de production d’eau chaude pour des process industriels à partir de 300 m² de surface de capteurs,
couplées à un réseau de chaleur à partir de 500 m² de surfaces de capteurs dont le schéma est de type centralisé.
Dépôt de candidature : avant le 14 septembre 2018 à 14H
Formulaire de contact
 
 
 
Etude sur l'intégration des énergies renouvelables dans l'industrie
 
L’ADEME vient de publier un avis, accompagné d'une fiche technique, sur les énergies renouvelables et de récupération (EnR&R). L'avis souligne d'emblée que ces énergies sont "en capacité de couvrir plus des deux tiers des besoins de la France en 2050, assurant ainsi la sécurité d'approvisionnement et la stabilité des coûts, un taux élevé d'indépendance énergétique, la préservation de l'environnement et une relocalisation de la valeur et des emplois".
Accéder à la fiche
 
 
Avis de l'Ademe sur l'autoconsommation d'origine photovoltaïque
Dans son avis publié le 1er février 2018, l’ADEME souligne le fort potentiel de l’autoconsommation d’origine photovoltaïque (PV), notamment pour les toitures des professionnels, dont les besoins en consommation coïncident naturellement avec l’ensoleillement et la production solaire de l’installation. Les progrès technologiques et la maturité de la filière au niveau mondial ont permis de faire baisser les coûts de production de l’électricité photovoltaïque sur tous les segments. Pour les particuliers et les entreprises, l’autoconsommation constitue également une sécurisation d’une partie de la facture d’électricité.
 
 
Armorgreen : une centrale solaire en autoconsommation sur le site du groupe LOC Maria biscuits
A Lanvallay (Côtes d’Armor), la solution d'autoconsommation solaire développée par Armorgreen a séduit le groupe Loc Maria Biscuits qui installe une centrale photovoltaïque au sol sur son site. Mise en service le 23 Octobre 2017, cette installation de 458 m² de surface couverte au sol et d'une puissance de 75 kWc, permet de couvrir 85% de la consommation électrique annuelle du siège social de l'entreprise. Cette centrale au sol devrait produire 82 297 kWh (Valeur annuelle maximale hypothétique) et 100% de cette électricité produite sera consommée sur le site.
Tecsol Blog
 
 
 
 
Mardi 24 avril 2018
 
Rencontres Mobilité
Besançon (25)
 
 
 
Grand Besançon
 
Programme et inscription
 
4 et 17 mai 2018
 
Atelier ISO 14001 V2015, perspective cycle de vie
Dijon (21) - 4 mai
Besançon (25) - 17 mai
 
AER, CCI BFC
 
Programme et inscription
 
Jeudi 31 mai 2018
 
Les basiques des achats responsables
Besançon (25)
 
 
AFNOR
 
Programme et inscription
 
 
 
Mercredi 13 juin 2018
 
Energy Class Factory
Strasbourg (67)
 
 
 
 
Premium Contact
 
Programme et inscription
 
Jeudi 14 juin 2018
 
Atelier INNOV'ARC - L'innovation au service du mix énergétique
RAE 2018 - Belfort (90)
 
CCI BFC et ses partenaires
 
Programme et inscription
 
13 et 14 juin 2018
 
Rendez-vous des Acteurs de l'Energie
RAE 2018 - Belfort (90)
 
 
CCI BFC et ses partenaires
 
Programme et inscription
 
 
Vos    conseillers
 
CCI Bourgogne Franche-Comté
Solène Guillet
03 81 47 42 08
[email protected]
 
énergie       en     
 
CCI du Doubs
Gérard Marion
03 81 25 25 70
[email protected]

Claire Nicolas
03 81 25 25 85
[email protected]

CCI de Haute-Saône
Eric Cendré
03 84 62 40 14
[email protected]
CCI
 
CCI du Jura
Delphine Pauget
03 84 86 42 24
[email protected]

Daniel Lepré
03 84 86 42 26
[email protected]

CCI du Territoire de Belfort
Marlène Raspiller
03 84 54 54 69
[email protected]
 
 
 
 
 
 
 
www.bourgognefranchecomte.cci.fr
 
Tel : 03 81 47 42 08
 
 
 
Cet email a été envoyé à [email protected]
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur CCIR Bourgogne Franche-Comté.
 
 
 
© 2018 CCIR Bourgogne Franche-Comté