Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur pour les entreprises

Le contrat de professionnalisation

Alternance

Comment fonctionne le contrat de professionnalisation ?

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez

Le contrat de professionnalisation est une formation en CDD ou CDI, alternant les périodes d’apprentissage théorique en centre de formation, et l’exercice d’une activité professionnelle en entreprise, en relation avec le diplôme préparé et les compétences recherchées.

D’une durée comprise en 6 et 12 mois, le contrat de professionnalisation (anciennement contrat de qualification) s’adresse à :

  • Des jeunes de moins de 26 ans souhaitant compléter leur formation initiale
  • Des demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus
  • Des bénéficiaires de minimas sociaux : RSA, allocations spécifiques de solidarité, allocation adulte handicapé, contrat unique d’insertion.

Des avantages pour les salariés

  • Acquérir une qualification reconnue en situation de travail en étant rémunéré et quel que soit le niveau de formation initial.
  • Bénéficier d’une offre de formation adaptée à son niveau et à ses besoins.
  • Être accompagné par un tuteur ce qui facilite l’insertion dans l’entreprise.

Des avantages pour les entreprises

  • Recruter un salarié motivé en bénéficiant de conditions avantageuses.
  • Établir une convention de formation adaptée aux besoins de l’entreprise (évaluation préformative, personnalisation du parcours de formation et choix de l’organisme) et du salarié.
  • Assurer une transmission des savoir-faire et un accompagnement grâce aux tuteurs.

La durée de la formation théorique en école est comprise entre 15% et 25% de la durée totale du contrat de professionnalisation

 

La rémunération varie selon l’âge et le niveau du titulaire du contrat :

 

Recruter un alternant en contrat de professionnalisation


DEVENIR TUTEUR

L’arrivée d’un alternant dans l’entreprise nécessite la désignation par l’employeur d’un tuteur ou maître d’apprentissage pour l’accompagner dans sa formation.
Pour plus d’informations sur les conditions  d’éligibilité et les formations au statut de tuteur et les certifications CCE, contactez le Point A de votre département.